Art de vivre

Minimalisme

17 août 2018
blog-mode-beaute-lifestyle-deco-cuisine-recette-voyage-strasbourg

Faire le grand tri. Le ménage avant la rentrée. Repartir de zéro. Remettre le tout à plat. Autant de bonnes résolutions en ces vacances qui touchent à leur fin.

Je ne suis pas franchement écolo. Je prends ma voiture par flemme alors que je pourrai prendre mon vélo. Je craque sur des avocats tout droit importés du Pérou. Je mets la clim’ dans mon bureau par jour de grand chaud.

Mais je me surprends moi même à faire de plus en plus attention à des petites choses. Qui mises bout à bout peuvent faire la différence. 

Parce que j’aime le monde dans lequel je vis. Les paysages magnifiques qu’il offre. Les animaux autour de moi. Parce que j’ai envie de laisser tout ça un jour à mes enfants. Parce que l’on a tant de choses juste devant nos yeux et que l’on a pas le droit de tout gâcher.

J’ai envie de faire plus. De faire de petits gestes au quotidien. Sans contrainte pour moi et qui pourtant ont leur importance.

Pour cela, j’ai fait le tour de mon appartement, fait du tri, pris des résolutions, changé certaines habitudes. Et je voulais partager tout cela avec vous. Parce qu’au final, c’est à notre portée à tous. 

Dans la cuisine :

Depuis le début de cet été, j’ai pris plusieurs résolutions côté food et notamment de manger de plus en plus local et bio si possible. Favoriser les producteurs alsaciens. Acheter dans des coopératives, en direct des fermes, sans passer par les supermarchés (Mon coup de coeur, pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux : Hopl’a à Mitterhausbergen).

Je vais aussi essayer d’aller de plus en plus dans des épiceries de vente en vracs. Et ainsi éviter tous emballages inutiles et gaspillage (je vous en reparle plus bas quand je fais un point sur les courses).

Dans mes placards, pas de vaisselle jetable, pas de plastique. Je n’en ai d’ailleurs jamais vraiment eu. Mais  je fais encore plus attention et j’achète d’avantage de contenant en verre, alors que j’étais très tupp’ en plastique. Idem du côté des planches à découper ou des ustensiles de cuisine où je préfère le bois au plastique.

Mais le gros du chantier se passe en dessous de mon évier. Dans mon placard à produits ménagers. Même si je ne suis pas une grosse consommatrice de détergents ou autres produits de ce genre (je déteste l’eau de javel que j’ai banni de l’appartement), il n’en reste pas moins que j’utilise toutes les semaines, voire tous les jours pour certains, des produits avec des composants chimiques mauvais pour l’environnement et mauvais pour moi.

J’ai donc décidé (quand j’aurai fini mes produits bien entendu, je ne vais pas pour autant gaspiller ceux que j’ai déjà), en m’inspirant des conseils mis à disposition par le site de la ville de Strasbourg (initiative que je salue d’ailleurs !) de faire moi même mes produits ménagers et mon produit vaisselle. Rien qu’avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, il semble bien qu’une grande partie de la maison puise déjà être nettoyée. Je continue mes investigations en ce sens, mes tests, et je vous tiens informés.

Si de votre côté, vous avez des recettes infaillibles, je suis bien entendu plus que preneuse. 

Dans la salle de bain :

Côté beauté, l’objectif est d’aller droit à l’essentiel. D’autant que ma peau ne demande que ça. Des formules ultra clean. Avec que peu de composants. Pas de futilité. De l’hydratation. De la douceur.

Une crème hydratante. Une masque hydratant. Une eau thermale. Un démaquillant. Deux hydrolats (que j’ai d’ailleurs dotés d’embout « pshit » pour une application sans coton). Un déodorant (pas encore clean, mais je suis en quête d’une formule qui me convienne – je suis preneuse de vos conseils). Et c’est tout pour ma routine soin.

J’ai acheté des cotons démaquillants lavables (j’ai eu une opportunité lors d’une vente pro-clean). Car je n’en pouvais plus de remplir mes poubelles de cotons jetables. Je cherche maintenant une alternative aux cotons-tiges (si vous avez des astuces !).

En ce qui concerne ma brosse à dents, ayant une brosse à dents électrique, je suis tenue aux embouts en plastique. Mais je ne change, du coup, que les embouts et pas toute la brosse. Quand je pars en weekend ou en voyage, j’emporte ma petite brosse à dents, jusque là en plastique, mais qui va être reconvertie en brosse à dents en bois ou en bambou. J’ai repéré plusieurs marques, je vous dirai pour laquelle je me suis décidée. Et pour le dentifrice, j’ai pour l’instant les classiques de para-pharmacie mais regarde pour trouver des compo’ plus clean. Je suis donc là aussi preneuse de vos conseils en matière de brosse à dents et dentifrice. 

Côté produits de douche : un shampooing, un après-shampooing / masque et un savon solide. Point.

J’ai jeté mon dévolu sur les savons Clémence et Vivien qui sont extra. Tout doux, tout mousseux, et on peut se faire plaisir avec la gamme aux huiles essentielles pour toujours autant de plaisir sous la douche.

A côté du lavabo, j’ai également un savon solide, mais aussi un « pousse-pousse » pour les mains, que je rempli avec des recharges pour éviter de jeter à chaque fois le flacon.

Et le vanity beauté ne déroge pas à la règle. J’essaye de ne plus acheter compulsivement des palettes et des rouges à lèvres que je ne mettrai qu’une seule fois voire pas du tout. Je termine les produits que j’ai et je rachète seulement ensuite. Et là aussi, de jolies marques, de bonnes compo’. Et on s’arrête là.

Prochain objectif : faire ma lessive moi même. Celle de supermarché, bien que de mieux en mieux formulées, restent remplies de substances toxiques. Alors qu’au final, un simple savon de marseille peut déjà suffire à faire une grande partie du job. J’ai trouvé plusieurs recettes à essayer. Je partagerai avec vous mes découvertes et tentatives. Si vous avez votre recette testée et approuvée, n’hésitez pas à la partager.

Dans le dressing : 

Dans mon dressing, le changement a déjà démarré depuis plusieurs mois. Et c’est d’ailleurs par là que toute cette initiative a démarré. J’ai eu envie de revenir à l’essentiel. Aux bases. J’ai fait un grand vide pour ne garder que ce que je portais vraiment. Les jolies pièces. Les pièces phares. Celles que l’on ressort à chaque saison sans se poser de question. Et dont on ne se lasse pas. J’ai vendu les autres à des vide dressing ou donné à des associations, pour leur assurer une seconde vie.

Bien sûr il m’arrive toujours de craquer pour un petit top bariolé chez Promod ou une robe à froufrous chez Zara, dont je sais d’avance qu’ils ne feront qu’une ou deux saisons. Mais j’essaye vraiment de me tenir à mes résolutions de consommation moins compulsive et plus raisonnable. Pour avoir un dressing avec de bons et beaux basics, de qualité, indémodables. Less is more !

Et même dans ma déco : 

Là aussi, je vais à l’essentiel. Pas de superflu. Rien qui ne vieillira pas bien et dont je risque de me lasser. Comme pour ma penderie, je préfère les pièces fortes, les valeurs sûres, les indémodables. Les basics qui peuvent se changer de place au gré des envies, des événements de la vie, des déménagements.

J’essaye d’acheter intelligent. Je me fais toujours autant plaisir. Peut être même plus depuis que j’achète de cette façon. Car mes achats sont réfléchis, utiles et durables.

Quand je sors de chez moi : 

Pour mes courses au supermarché, j’ai toujours mes cabas dans mon coffre de voiture. J’en ai toute une collection pour toutes les occasions.

Pour mes virées shopping, j’essaye de plus en plus de penser à prendre avec moi un petit cabas en tissu. Pour éviter de prendre des sachets dans les boutiques. Sachets qui finiront, sauf rares exceptions, à la poubelle à peine rentré chez moi.

Prochain objectif que je me suis fixée pour cette rentrée, investir dans des sacs à vracs  quand j’achète mes graines, des fruits ou légumes de petites tailles. Et ainsi éviter les sacs en plastique (bien que biodégradables maintenant dans mon supermarché). Je ne prends déjà plus de sachet pour les grosses pièces uniques, sur lesquelles je colle directement l’étiquette.

D’ailleurs si vous avez de bons sacs à vracs ou alternative à me conseiller. 

Toutes ces petites astuces ne sont pas révolutionnaires et sont toutes simples à appliquer au quotidien. Sans contrainte ou sacrifice. Et pourtant, je pense qu’à elles seules, elles peuvent déjà faire beaucoup. 


PS : Ce post n’est absolument pas moralisateur, n’a pas pour vocation de convaincre ou « convertir » qui que ce soit. J’avais juste envie de partager avec vous mon envie de minimalisme. De consommer plus raisonnable. 


You Might Also Like

8 Commentaires

  • Reply Camille T 18 août 2018 at 18:42

    J’ai adoré lire cet article :) :)

    Ca donne envie de faire de même & j’ai hâte de lire les prochains billets sur ce thème !

    • Reply Camille Muller 18 août 2018 at 19:20

      Merci beaucoup pour ton petit mot ! Je suis ravie que l’article te plaise et qu’il t’inspire. Plein d’autres à suivre j’espère :)

  • Reply Tiffany 19 août 2018 at 08:32

    Parfait comme toujours =) d’ailleurs depuis que j’ai acheté les lingettes lavables, j’ai aussi décidé de changer mes habitudes =) moi qui n’étais pas du tout dans le mouv’ du bio, j’ai décidé de changer mon produit pour la vaisselle et pour les mains pour partir sur du produit bio, j’ai acheté du liquide de rinçage pour le lave vaisselle bio, j’ai changé tout mes tupp’ en conserves en verre, j’ai fait un potager sur mon balcon.
    En lisant ton article j’ai vu d’excellentes idées, notamment en prenant un sac en tissus quand j’achète les vêtements, moi qui ne supporte pas les sachets des magasins et qui les jette immediatement en rentrant ! Je n’y avais jamais pensé =)
    Merci Camille !!

    • Reply Camille Muller 19 août 2018 at 11:23

      Merci pour ton petit mot Tiffany :) Ravie d’avoir pu t’inspirer et surtout ravie de voir que nous sommes beaucoup dans cette démarche de vouloir bien faire :) Au plaisir d’en rediscuter et de s’échanger nos astuces.

  • Reply Amadouche Chantal 19 août 2018 at 10:29

    Bravo pour ce post. Je suis moi même dans cette démarche depuis de nombreuses années. Cependant être à 100% écolo consommatrice est loin d’être aisé, mais l essentiel c’est de faire le maximum.
    Merci pour votre partage bon dimanche

    • Reply Camille Muller 19 août 2018 at 11:22

      Oh que oui et je suis bien loin du 100%, bien au contraire. J’essaye déjà simplement de faire de petits gestes faciles, à la portée de tous. Qui mis bout à bout peuvent faire quelque chose. Bonne continuation dans cette voie :)

  • Reply Élisabeth 19 août 2018 at 17:42

    Cet article correspond à ma philosophie du moment également!!! J’ai hâte de lire les suivants!

    • Reply Camille Muller 19 août 2018 at 18:06

      Ravie ravie ravie de tous ces mots encourageants qui vont dans le même sens :) A très vite alors.

    Laissez un commentaire