Art de vivre

Je suis Maman.

5 août 2021
bébé, maman, parent, grossesse, post partum

Des mois que je ne suis pas venue par ici. Et j’en suis désolée. Que cette année 2021 est chargée. Je ne vois pas les semaines passer et encore moins maintenant que je suis … Maman. Ca me fait encore bizarre de l’écrire. Et je peine encore à le réaliser.

Après le lancement plus que réussi (merci à vous !) de ma petite marque gourmande Tout un Cake (je vous en parlais ici) au printemps, me voilà plongée dans les biberons, les couches, les nuits entrecoupées, les journées marathon de la vie de Maman.

Ce n’est pas faute d’avoir démarré plusieurs articles durant ma grossesse. L’envie d’écrire. De poser des mots sur des ressentis, des émotions, des craintes, des joies. Pourtant aucun de ces posts n’a été publié ici. Par pudeur sans doute. Par envie de garder cette parenthèse incroyable pour moi aussi. Alors j’ai gardé ces quelques lignes dans un coin de mon ordinateur. Un jour, je les publierai peut-être. Ou peut-être que j’aurai besoin de les lire seule devant mon écran. Ou que je préférerai les oublier. Toujours est-il qu’à un moment, j’ai eu besoin de les écrire.

Aujourd’hui, à presque 1 mois après mon accouchement, et durant mes premiers jours de post partum, j’ai ressenti ce même besoin d’écrire. Mais cette fois-ci avec le besoin de partager pour être rassurée. Sur instagram (ici, ici et ici notamment), vous avez sans doute vu passer quelques posts sur mes difficultés à appréhender la vie de Maman dans ces premiers instants. Et je vous remercie d’avoir été si nombreuses à me partager vos ressentis personnels et à avoir été si bienveillantes.

Me connaissant, je savais que j’aurai ce fameux « coup de blues » les jours suivants l’accouchement. Que je serai nostalgique. Que j’aurai envie de pleurer. Que j’aurai du mal à relativiser. Mais c’était sans compter sur les hormones et sur ce flot de nouveautés qui débarquent sans prévenir du jour au lendemain, sans transition aucune.

Devenir Maman, c’est bien entendu un chamboulement physique et visible, mais c’est sans aucun doute aussi (et peut-être même surtout !?) un chamboulement émotionnel et invisible. Bien sûr que devenir Maman est un cadeau, une joie immense, le bonheur de fonder une famille. Mais c’est aussi le début d’une nouvelle vie – qui suppose de dire aurevoir à celle d’avant (qui me plaisait bien pourtant). C’est bel est bien passer par ce baby blues et son lot de questionnements.

Le post partum est enfin présenté dans les médias, dans la société, tel qu’il est. Difficile. Avec toutes ces émotions incontrôlables qui submergent. La maternité, bien que incroyable à vivre, n’a rien d’un long fleuve tranquille. Et bien qu’on soit heureuse et ravie de devenir Maman, on a enfin le droit de dire que tout n’est pas tout rose. Et ça fait du bien !

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laissez un commentaire