Voyage

Carnet de voyage – Deux jours à Edimbourg

10 novembre 2018
blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

Après avoir pris un grand bol d’air frais et vivifiant, admiré les highlands à perte de vue et fait le plein de verdure et de nature (ici et ici), nous avons fini notre roadtrip en Ecosse par deux jours dans la ville d’Edimbourg.

Une ville énigmatique, empreinte de mystère, et paradoxalement pleine de vie et de bonne humeur. 

Les bâtiments en pierre grise, les châteaux, l’atmosphère médiévale de la ville et les légendes de fantômes. Edimbourg nous embarque dans une atmosphère particulière qui nous suit tout au long du séjour.

Pourtant nous avons visité la ville alors que se déroulait le Fringe Festival. Un festival de rues dans lequel se mêle une multitude d’artistes, de chanteurs, d’humoristes, de jongleurs … La Royale Mile, la rue principale, était vrombissante, bouillonnante et énergique.

Malgré tout, la ville gardait son côté ensorcellé.

 

Je vous partage tous mes coups de coeur du séjour dans un petit cityguide :

Où loger ?

Nous avons eu du mal à trouver un logement à Edimbourg. L’hôtellerie est, ou bien vieillissante, ou bien hors de prix. Et avec le festival, les chambres encore disponibles se faisaient rares. Au détour de nos recherches, nous sommes tombés sur des appart’hôtels très bien situés, à l’ouest de la ville, à côté du Calton Hill, qui offre une jolie vue sur toute la ville : le New Park Summer Stays. Petit studio refait à neuf confortable et spacieux.

Où manger ?

Il n’y a pas à dire, les écossais savent ce que c’est qu’un bon petit déjeuner et un bon brunch. A Edimbourg, il y a de jolis endroits branchés à tous les coins de rue. De la cuisine traditionnelle, mais aussi beaucoup de lieux cocooning et healthy. Pour le petit déjeuner, nous avons opté pour l’Urban Angel. Un chai latte et un granola pour moi, un mocca et des pancakes aux oeufs bénédicte pour Chéri. Le tout dans une ambiance minimaliste et citadine.

Pour le dîner, et pour coller à l’atmosphère mystérieuse de la ville, nous avons réservé une table au Devil’s Advocate, dans une petite ruelle en contrebas de la Royale Mile. Un lieu très prisé des locaux. Une cuisine soignée, des cocktails originaux et délicieux. Une très jolie adresse pour une soirée trendy dans la ville.

Où grignoter ?

Il y a des cafés partout. Avec cette coutume du tea time, on prend, nous aussi, l’habitude de se lover dans un fauteuil à l’heure du goûter, avec un thé fumant ou un café revisité avec du latte art (ces jolis dessins sur la mousse de lait au dessus du café), le tout accompagné d’une généreuse part de gâteau ou de cake.

A l’Artisan Roast, le barista nous prépare notre boisson debout au milieu de son café, tel un artiste dans son atelier. A côté de lui, une table sur laquelle sont déposés plusieurs gros gâteaux. Il ne reste qu’à empoigner la pelle à gâteau, l’une des assiettes rétro et à se servir. Tendance mais décontracté.

Où se balader ? 

Admirer la vue sur la ville depuis le haut du Calton Hill.

Descendre, remonter, traverser la Royale Mile dans tous les sens. C’est la rue principale de la ville qui regorge de ruelles alentours dans lesquelles se perdre, découvrir des boutiques, admirer l’architecture (et notamment la Cathédrale St Giles).

Arpenter Victoria Street. La rue qui a inspiré JK Rowling pour son roman Harry Potter. Et plonger dans l’univers de l’apprenti sorcier dans la boutique officielle qui se trouve dans la rue. Que vous soyez fan ou non des oeuvres, la boutique mérite le coup d’oeil.

Se faire quelques frayeurs au cimetière hanté de Greyfriars et sur le tombeau de Mc Kenzie. Si vous avez l’occasion de passer une soirée dans la ville, je vous recommande de faire une visite guidée nocturne sur les pas des fantômes et autres légendes écossaises (nous avons testé et adoré le City of Dead Tour).

Admirer l’architecture graphique du National Museum of Scotland. Des heures à flâner dans les allées du musée, réalisé avec beaucoup d’originalité et très interactif.

Se promener dans le parc central Prince Street Gardens offrant une jolie vue sur les remparts de la ville, le château, la grande roue.

blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

Vue depuis le Calton Hill

blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

Prince Street Gardens

blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourgblog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

Victoria Street & Harry Potter Shop

blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

The Devil’s Advocate

blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

Greyfriars

blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourgblog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

National Museeum of Scotland

blog-voyage-bien etre-nature-beaute-deco-lifestyle-art de vivre-strasbourg

Urban Angel

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply Élisabeth 11 novembre 2018 at 07:37

    Que de bons souvenirs! Tu as eu de la chance avec le temps. Nous avons arpenté Edimbourg sous une pluie battante, cela a rajouté à son mystère :-)

    • Reply Camille Muller 11 novembre 2018 at 09:43

      Effectivement nous avons eu beaucoup de chance. Mais comme tu dis, la ville reste pleine de mystère :)

    Laissez un commentaire